OpenEdition poursuit ses études sur les usages numériques

Le projet Usages alpha1, financé par la programme d’investissement ISTEX (ANR-10-IDEX-0004-02), a fait l’objet d’une présentation finale aux membres du Comex le 8 décembre.

Le projet consistait à développer une grille d’analyse des usages de la plateforme OpenEdition. Dans cet objectif, nous avons constitué un dispositif méthodologique, défini des modèles d’usage et développé un outil de détecteur de lecteurs inattendus2. Les résultats seront exploité dans le cadre du projet Appropriations du savoir ouvert financé par la fondation Aix-Marseille Université (A*Midex). Ce projet, porté par OpenEdition, est lauréat de l’appel « Interdisciplinarité » de l’Idex d’Aix-Marseille pour 2018 et 20193.

Ce projet porte sur les usages d’OpenEdition (500 000 documents en Sciences humaines et sociales) et s’intéresse d’une façon large au processus d’appropriations de ces contenus : de l’accès à la lecture, de la citation académique à toutes les formes de reprises, évocations, commentaires. Le projet croise la fouille de textes (informatique linguistique), les sciences de l’information et de la communication, les Études des sciences et technologies, les humanités numériques. Il privilégie une approche quali-quantitative, croisant entretiens approfondis auprès d’usagers et explorations des corpus massifs de données. Nous privilégions trois orientations qui cherche à défaire le monopole de la citation pour mesurer l’impact de l’édition scientifique, en s’ouvrant à une plus grande diversité d’usages :

  1. Notre premier objectif consiste à comprendre les mécanismes d’appropriations par accès aux contenus
  2. Nous cherchons à comprendre les formes écrites d’appropriations que sont les citations dans les revues académiques et dans des contextes considérés comme moins nobles (réseaux sociaux numériques, Wikipédia, etc.), qui sont en fait d’autres usages de citations.
  3. Enfin, nous considérons que les résultats doivent contribuer à l’évolution de l’état de l’art dans le domaine des Altmetrics et déboucher sur une prise en compte de la diversité des pratiques constatées, notamment au niveau européen.

Le projet est porté par une équipe franco-suisse, multidisciplinaire :

  • Patrice BELLOT – Aix-Marseille Université, Informatique et Fouille de textes
  • Dominique BOULLIER – EPFL – Sociologie
  • Marin DACOS – CNRS – Edition électronique, Humanités numériques
  • Bernard ESPINASSE – Aix-Marseille Université, Informatique et Fouille de textes
  • Sébastien FOURNIER – Aix-Marseille Université, Informatique et Fouille de textes
  • Adrian CHIFU – Aix-Marseille Université, Informatique et Fouille de textes
  • Fidelia IBEKWE- SANJUAN (CS) – Aix-Marseille Université, Science de l’information
  • Mariannig LE BECHEC – CEREGE – Université de Poitiers – Sciences de l’information et de la communication
  • Dominique VINCK – STS Lab – LaDHUL – Université de Lausanne – Sociologie des sciences
  1. http://lab.hypotheses.org/1744 []
  2. http://lab.hypotheses.org/1832 []
  3. https://amidex.univ-amu.fr/news/2385/appels-a-projets-interdisciplinarite-22-projets-labellises []

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 21/12/2017

    […] Pour en savoir plus, lire le billet du carnet d’OpenEdition Lab. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *