Les usages des lecteurs sur les plateformes d’OpenEdition

Si les projets d’OpenEdition Lab ont porté sur l’enrichissement des contenus et leur mise en relation afin d’aboutir à un système de recommandation de lecture1, il est apparu que nous connaissions très mal les usages de lecture et de citation de nos contenus par nos utilisateurs.

Les géants de l’Internet conservent leurs données d’usages, car elles constituent autant de données personnelles monétisables. Sensibles, rentables, ces données sont hors de portée de la communauté scientifique. Or, si l’économie de l’attention est bien au cœur de l’économie numérique, nous devons construire une expertise partagée des usages numériques. Pour dépasser l’ensemble de ces blocages, il nous semble nécessaire d’analyser les activités de lecture des productions scientifiques.

Le projet, nommé Usages alpha et financé par ISTEX, vise à étudier les usages des lecteurs sur les plateformes d’OpenEdition en s’appuyant sur les logs de fréquentation et les statistiques d’usages afin d’aboutir à un détecteur des usages présents sur la plateforme OpenEdition2. Les études visent à identifier les usages des lecteurs en définissant une grille d’analyse, un dispositif méthodologique et un ensemble de modèles.

Le 8 août prochain, en introduction à une des séances plénières de la conférence Digital Humanities 2017 de Montréal, Marin Dacos interviendra pour présenter un projet de « détecteur de lecteur inattendu ». Pour plus d’information : https://leo.hypotheses.org/13494

  1. Depuis 2011, OpenEdition Lab porte avec le LSIS trois projets de recherche sur l’annotation des références bibliographiques avec Bilbo et la mise en relation des documents en fonction de leurs types comme OpenEdition Review of Books ou en fonction des liens partagé via les citations avec le système Grapher. []
  2. Marin Dacos interviendra le 8 août 2017 au DH 2017 pour présenter le travail mené conjointement avec Joël Gombin de la SCOP Datactivist et Pierre-Carl Langlais, docteur en science de l’information et de la communication sur le détecteur du lecteur inattendu. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *