Usage inattendu n°5 : Day Without Immigrants

Pierre-Carl Langlais est docteur en science de l’information et de la communication et collabore avec OpenEdition Lab sur le détecteur du lecteur inattendu. En étudiant les statistiques d’OpenEdition, il a découvert plusieurs cas d’usages de lecture et de réappropriation des contenus des plateformes que nous vous proposons de découvrir.

Si vous voulez aussi nous faire part de cas d’usages, contactez-nous à l’adresse : lab@openedition.org.

Toutes les lectures inattendues que nous venons d’évoquer correspondent à des « expositions » soudaines : des articles parfois anciens se trouvent mis en lumières par l’action de divers curateurs.

Mais l’inattendu peut aussi être structurel et trouver sa source dans un intérêt collectif soutenu sur une période plus longue. Le 16 février 2017, plusieurs immigrants installés aux États-Unis font « grève » : ils cessent de travailler pour protester contre la politique de Donald Trump. Cette initiative n’est pas inédite : elle fait référence à un précédent “Day Without Immigrant” organisé en 2006 contre George Bush et qui constitue le sujet d’une étude publiée en 2009 dans l’European Journal of American Studies (http://ejas.revues.org/7717).

L’article de recherche participe ici à une chaîne mémorielle : élaboré en 2011, il relie un mouvement de 2006 à une « réactualisation » postérieure de 11 ans. Ici la dynamique de l’anomalie est très différente : au lieu d’avoir un « point » isolé de l’ensemble de la distribution, il y a une ascension progressive pendant une bonne partie du mois de février, à mesure que le mouvement se structure dans les réseaux sociaux et gagne en notoriété.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *